L'Histoire de Tirann (RP)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Histoire de Tirann (RP)

Message par Tirann le Dim 3 Jan 2016 - 2:07

Suite à la vengeance d’Orgonax envers le peuple Eliatrope à cause du traitre, Qilby, un grand nombre d’enfants d’eliatrope furent envoyés dans un monde reculé de toute civilisation. Balthazar, frère draconique de Glip, le premier né formateur, eu la responsabilité de conduire ces enfants dans un monde appelé : Emrub. Cet endroit était comparable à Incarnam dû aux nombreuses îles qui composèrent ce monde. Il y’avait également la présence d’un brouillard épais et impénétrable, enchantement du dragon qui avait pour seul but de protéger l’avenir du peuple Eliatrope, empêchant n’importe quel être vivant de découvrir l’existence de ces îles flottantes. Le temps n’avait aucune influence sur ce monde ce qui avait pour effet de ralentir le vieillissement des enfants.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Puit de l'île d'Emrub


Et c’est sur ces terres que l’histoire de Tirann commença.

Réveillé en même temps que Cyd, responsable de la construction des bâtiments et toutes autres formes d’architectures en mémoire du peuple Eliatrope. Je fus l’un des premiers à avoir mis les pieds sur Emrub en tant que nouveau représentant de la classe. Nous étions très peu a s'être déjà réveillé et par conséquent, nous avons eu la responsabilité de construire le nouveau monde en attendant que le reste des enfants se réveille. Cyd est donc devenu un bricoleur construisant tout et n’importe quoi. Boa, l’un des plus anciens Eliatropes, trouva les ouvrages laissés par la déesse, sur les techniques ancestrales de combat : le Wakfung. Il travailla dessus durant des mois jusqu’à atteindre la perfection de son art, puis il initia les jeunes à se battre selon les écrits de la déesse pour qu’ils puissent se protéger des dangers de ce monde. Barron, était chargé de récolter toutes les connaissances Eliatropes et les écrire dans des livres, créant ainsi une grande bibliothèque, il se demandait également comment utiliser au mieux le Wakfu, la source de notre pouvoir. D’autres avaient des occupations moins importantes tels que Violette, Kouett, Blinie, Fraise, Zora, Eliane, Lock, Lou, Sam, Leon et bien sûr Nail. Tous ces enfants représentaient l’espoir de survie du peuple Eliatropes, ce pourquoi Balthazar s’est engagé à faire auprès de son peuple durant l’attaque vengeresse d’Orgonax, à qui Quilby avait volé le cœur pour en créer un puissant catalyseur de Wakfu : « l’Eliacube ».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

J’ai donc grandi auprès de cette petite communauté d’Eliatrope, j’avais pour responsabilité de nettoyer les zones dangereuses avec l’aide de Kouett, Nail, Lou, Lock et de notre mentor, Boa. Les autres nous voyaient comme des gardiens mais nous, bien au contraire, on se battait que pour le plaisir de devenir plus fort, installant ainsi une rivalité entre Nail, Lock et moi-même. Kouett était une jeune Eliatrope bien plus sage que nous, elle ne cherchait pas à se perfectionner mais remplissait son devoir de gardien, Lou…Euh… Il était plutôt étrange, je ne me souviens plus du son de sa voix car il parlait jamais, mais il vivait en communion avec la nature, loin de nous et à l’état sauvage mais cette vie avait l’air de lui convenir. Mais ce n’est pas pour ça que je ne m’entendais pas avec eux, bien au contraire, vu le nombre de fois où nous nous sommes retrouvé dans de beaux draps, on s’en est pourtant toujours sortis !

Bref passons, j’avais un autre grand pote mis à part mes frères baroudeurs, c’était Samÿ, né un peu avant moi, c’était notre alchimiste, une graine de génie, il s’amusait à tester ses potions sur moi, et pour lui faire plaisir, je jouais le jeu à chaque fois… Mais il n’y a jamais eu de gros soucis, Sam savait ce qu’il faisait... ou pas... Mais par précaution nous avions décidé de construire son laboratoire sur une île flottante un peu à l'écart, question de sécurité bien sur... C’était un Eliatrope roux, un peu gros et vachement cool, toujours prêt à aider avec ses breuvages en cas de maladie. Il était assez solitaire dans son travail mais adorait avoir de la visite pour sortir de nouvelles vannes ou raconter ses expériences alchimiques. On s'entendait à merveille lui et moi.

On vivait donc en harmonie, chacun faisait ce qu’il lui plaisait de faire, dans les limites que Balthazar nous autorisait de faire, et on avançait tous ensemble vers de meilleurs jours pour notre peuple. Mais un mal-être commençait à se faire ressentir chez Nail, en effet malgré que ce soit un très bon combattant voulant atteindre le niveau de Boa, il était du genre discret, se confiant très peu et quand il avait quelque chose à dire, il allait voir Lune, une Eliatrope d’une sagesse incomparable, peut-être aussi sage que Balthazar, c’était la plus vieille Eliatrope du Conseil des enfants, mené par Cyd. Elle n’était pas du genre à beaucoup parler, un peu philosophique elle nous aider a surmonté nos problèmes avec beaucoup de tendresse et de réflexion, telle une mère. Un côté que Nail admirait chez elle. Elle nous avait dit qu’un sentiment de rébellion envers Balthazar grandissait chez Nail, il commençait à devenir fou de rage quand on parlait du dragon en disant : « Il nous ment ! » ou encore « Nous sommes prisonnier de ce Dragon ! Tout cela n’est qu’utopie ! ». Mais aucun d’entre nous ne le croyait, moi de même, pourtant Nail était mon frère d'armes ce qui devrait encore plus favoriser la confiance au sein de notre petit groupe de combat. Mais il était de plus en plus impitoyable envers nos ennemis pendant nos expéditions dans les zones à risques. Lock lui disait de se calmer mais il l’ignorait. Nail devenait de plus en plus arrogant envers notre peuple, il s’isolait du reste du groupe. J’essayais de lui parler quand j’en avais l’occasion mais en vain. Il ne voulait plus voir personne mise à part Lune. On a tous essayé de lui parler, de chercher à comprendre ce qui ne tournait pas rond chez lui. On se relayait entre nous pour voir si il y'avait un changement de comportement de sa part d'une personne à une autre. Lune n'arrivait pas à lui faire dire un mot, Boa non plus, Lock en avait marre. Mais un soir, j'accompagnait Lune pour apporter un peu de nourriture à Nail mais ce dernier n'était pas dans sa cabane où il avait l'habitude de se recueillir pour être seul. Nous avons donc commencer à le chercher un peu partout autour puis Lune le trouva au bord du vide, j'accourus pour la rejoindre. Il avait vu notre présence, il prit une grande respiration, ferma les yeux et nous a dit : « J’vous l'prouverais, j’vous l'prouverais à tous ! » il se rapprocha de nous, j'avais préparer mes portails au cas où il s'en prenne à Lune mais il prit le repas des mains de cette dernière et reparti dans sa cabane sans dire un mot. Nous n'avons pas chercher à discuter plus longuement avec lui, son regard avait changer et nous sommes donc partis en parler à Cyd et au Conseil. Le conseil était un regroupement où les eliatropes devait prendre des décisions, Cyd en était le responsable. De nombreux débats autour de Nail ont alors vu le jour. Après de longues minutes le verdict était tombé. Vu que je connaissais bien Nail pour avoir combattu à ses côtés, conseil m'a donné la responsabilité de le surveiller pour voir si son état s’améliorerait au fil du temps ou non.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le conseil

Trois semaines se sont écoulées et je n’ai toujours pas constaté le moindre changement chez Nail mis à part le fait qu’il regarde de plus en plus le brouillard qui nous entoure et jette un œil fréquemment sur le bord des îles flottantes d’Emrub comme si il avait envie de sauter dans le vide. En effet, Balthazar nous à donner pour consigne de ne jamais sauter dans le brouillard car son enchantement était prévu pour nous faire ressortir a un autre endroit. Une manière de dire qu’on resterait prisonnier du brouillard si l’idée de sauter nous venait à l’esprit. Chaque soir je faisais donc mon rapport au conseil et je leur disais que Nail m’inquiétais de plus en plus car il était susceptible de basculer à tous moment pour trouver des réponses à ses questions. Suite à un long entretien entre les membres du conseil, ces derniers m’ont demandé de veiller sur lui quoi qu’il arrive. J’ai baissé la tête et je suis parti du bâtiment en regardant désespérément mes amis en me disant que ce serait peut-être la dernière fois que je les verrais, car au fond de moi je savais que Nail allait trouver un moyen de sorti d’Emrub pour trouver la vérité et qu’il me faudrait donc le suivre. Le lendemain alors que je surveillais mon ami, nous étions sur l’ancienne île surnommée la vieille Emrub. Je le regardais examiner le vide. Boa m’avait appris à me concentrer pour entendre les pensées des autres Eliatropes. Seul Boa, Kouett, Lock, Lou, Nail et moi avions la volonté et les capacités nécessaires pour acquérir ce pouvoir. Sachant que Nail m’avais grillé grâce à ma discrétion légendaire… il était au courant que je devais le surveiller, il se rapprocha du bord et s’est dit intérieurement : « J’leur prouverais, j’leur prouverais à tous ! » j’ai de suite compris ce qu’il allait faire, il regarda le vide pendant quelques secondes, il semblait avoir vu quelque chose à travers le brouillard, il fronça les sourcils et il sauta… J’ai donc couru vers lui pour tenter de le rattraper mais c’était trop tard, je ne le voyais déjà plus. Le conseil m’avait demandé de le suivre quoi qu’il arrive, j’ai donc fais le vide dans ma tête et dans mon esprit, je me suis rapproché du bord et je me suis laisser tomber dans le brouillard. Pendant la chute je me disais que je n’avais pas eu le temps de dire au-revoir a tout le monde, Lock, Samÿ, Kouett, Boa… puis des failles se sont créés tout autour de moi, je ne savais pas ce qu’il se passait, j'étais ébloui par toute cette lumière, je me touchais les membres pour savoir si c’était bien réel puis un énorme syphon blanc et bleu ciel se pointais devant moi, semblable à un portail Eliatrope. Il était en train de se refermer et beaucoup de choses se sont passé dans ma tête. Je n’ai pas eu le temps de réfléchir que j’avais déjà franchi la brèche. J’avais comme le sentiment que tous recommençait, comme si le temps était en train de remonter, des fragments d’images m’apparaissaient et je me posais des questions : « Que se passe t-il ? » ; « Où suis-je ? » ; « Nail avait-t-il raison ? » ; « Suis-je dans un monde parallèle ? » ; « Est-ce qu'il y'aura des Blinie-Keboub ? » Puis j’eu la sensation d’être attiré vers quelque chose, des couleurs furent leur apparition et je me rendis compte que j’étais en pleine chute vers une terre bien plus étendue qu’Emrub. Je descendais à une vitesse phénoménale, j’allais mourir si je ne faisais rien. En bas, je voyais une île blanche, énorme, en forme de poisson qui flottait sur beaucoup d’eau, j’ai placé quelques portails pour tenter de me rattraper mais c’est aller trop vite pour que mon atterrissage se fasse dans de bonne condition, Boa ne nous avait pas formé à ce genre d’épreuve. Je me souviens avoir lourdement chuté dans des branches d’arbres d’une forêt enneigée et depuis plus aucuns souvenirs, quelques fragments par ci par là, je me souviens entre autre de m’être fais tirer dans la neige qui recouvrait le sol, par un homme vêtu d’un haut bleu clair avec une croix bleu foncé sur le torse, d’un bonnet avec des symboles bizarre dessus, et de monstres de la forme de champignons de couleurs froides. Et après plus rien, j’entendais des bruits de bagarre comme si on était en train de taper sur des légumes à coup de pelles.

Je me suis donc réveillé dans un lit, mon bras était recouvert d’un truc dur que je n’avais jamais vu, ma jambe accroché par une sorte de gaine au niveau du talon et une chevillère autour de ma cheville. Incapable de bouger, j’ai demandé si y’avait quelqu’un puis une silhouette apparu. J’avais l’impression de voir Lock avec ses rastas mais cette personne avait l’air plus grande et un peu plus costaud, puis arrivant à la lumière je vis un jeune homme avec des yeux tout blanc, un air bête et vêtu d’un haut bleu clair avec une croix bleu foncé cachée dessous un épais manteau de fourrure. Il me regarda, je le regardais, j'ai compris qu'il me regardait, il a compris que j’avais compris qu’il me regardait, puis il rigola subitement, on aurait dit qu’il se forcer à rire car je ne comprenais pas ce qu’il se passait et je ne voyais pas la source de ce rire… Puis quand le calme revient je lui ai demandé : « Où suis-je ? Pourquoi j’ai tous ces trucs qui m’empêchent de bouger ? Et qui êtes-vous au juste ? » L’air amical, il répondit à toutes mes questions les unes après les autres. Il m’a dit qu’il m’avait vu tomber du ciel pendant qu’il était en train de taper sur des Mystifiés, il m’a vu créer des portails, passer dans un et ressortir depuis un autre, il avait jamais vu ça, si ce n’est aux zaaps, puis je me suis cogner contre un arbre et je suis tombé dans des branchages. Des monstres ont entendu le bruit des craquements de branches et se sont rués sur moi mais il les a terrassé d’où les bruits assourdissants de baston que j’avais entendu pendant que j’étais dans les vapes. Puis il m’annonça qu’il s’appelait Atlann et qu’on était en sécurité ici, loin des monstres. En effet, il m’a dit qu’on se trouvait au village enseveli dans sa maison, c’est une petite communauté d’individu qui vivent loin de la grande Bourgade de Frigost et qui ont du mal à être ravitaillé en vivres pour faire face aux dangers des Givrefoux. Mais je ne comprenais absolument pas de quoi il me parlait, moi qui venais d’un monde complètement différent du siens, je ne comprenais pas tous les mots qu’il me disait. Je voyais bien que cet Atlann n’était pas un Eliatrope, il n’avait pas de bonnet comme le miens et mes portails lui semblait être une magie inconnue. Je lui ai donc demandé de quel peuple il était issu il m’a répondu : « Je suis un disciple de Iop ! » et j’ai compris que j’étais très loin de mon chez moi.

Je lui ai donc raconté toute mon histoire, mes origines, mes croyances d’Eliatrope, mes dons et pouvoirs, il s’est concentré et m’a entièrement écouté, même si il avait toujours l’air un peu bête. Puis il s’est levé de la chaise sur laquelle il s’était assis pour m’écouter et m’a répondu : « Je ne sais pas d’où tu sors toi mais si ce que tu me dis est vrai, repose toi bien car il y’a beaucoup de choses qu’il va falloir que tu apprennes et que tu assimiles. Parce qu’ici ce n’est pas Emrub. Bienvenue sur le Monde des Douze ! » Puis avec un air plutôt apeuré et complètement déboussolé, me demandant ce que j’allais devenir, je me suis ré-endormi péniblement dans l’attente de récupéré totalement mes pleins pouvoir et ma mobilité.

Des jours, des semaines, des mois passèrent, Atlann m’aidait à découvrir le monde dans lequel j’étais tombé. Tout en gardant mon identité secrète car il disait qu’avec tous ce qu’il se passait en ce moment, il valait mieux que je reste dans l’ombre. Il m’a appris tous ce que je devais savoir sur ce monde, les êtres le composant, l’histoire de cet univers, les spécificités de chaque régions, les conflits, il me parlait d’Amakna, un autre continent où il était impossible d’aller, il me faisait voir des cartes pour me géo localisé dans un environnement qui m’était jusque-là complétement inconnu. Il aimait beaucoup s’exercer contre moi pour me tester et se tester contre un adversaire qu’il n’avait encore jamais combattu.

Mais un bruit courait, en effet, un être extraordinaire se trouvait sur une petite île non-loin de Frigost nommée Sakaï. Je savais que Nail devait aussi se trouver sur ce monde il fallait que je le retrouve. Nous nous sommes donc rendu sur cette île où nous avons fait la connaissance des Amaknéens, en effet, la route entre Frigost et Amakna était impossible à cette époque dû aux problèmes de glaciation des eaux et à l’agitation de la mer. Sur cette île j’ai donc rencontré un historien, Eythann Eutecto, il était aussi Gemmonancien Kamatologue mais je n’ai jamais su ce que ça voulait dire. Ce Bontarien, passionnés d’histoire et chercheur en tous genre me trouvait plus qu’intéressant et à dis à Atlann qu’il avait bien fait de me garder dans l’anonymat car j’étais un être encore inconnu dans ce monde. J’ai donc raconté l’intégralité de mon histoire à Eythann. Emerveillés par mes dires, il m’a dit qu’il se pencherais de suite sur mon cas quand il aura trouvé les mystères de l’île de Sakaï et qu’en attendant je me devais de rester dans l’ombre pour ne pas avoir de problème et d’impact sur le Monde des Douze.

Puis mon histoire lui a éclaircit les idées sur le soit disant « être extraordinaire » en effet, nous étions deux à avoir sauté dans le vide et il a de suite fait le rapprochement avec Nail, mon frère d'armes. Il était persuadé que c’était de lui qu’il s’agissait. Il m’a donc dévoilé ses recherches confidentielles sur cette île et cet être extraordinaire dont tout le monde parle.

Il m’a dit qu’il était tombé près de la Tour de la Clepsydre, un endroit reculé sur Frigost, infranchissable depuis la période Glacière causer par l’invention du Comte Harebourg, la « Clepsydre ». Un jeune homme ayant le pouvoir de contrôler le Wakfu et créer des portails semblable à des zaaps, serait tombé là-bas à peu près à la même époque où je suis tombé dans la forêt enneigée c’est-à-dire vers Javian 640. Le Comte aurait fait des expériences sur lui le rendant plus fort et plus résistant au froid, une véritable machine à tuer. Mais pour des raisons inconnues ou parce que Harebourg ne pouvait rien tirer de lui, son « cobaye » fût envoyé sur Sakaï. Il se faisait appeler « N » par les aventuriers. Eythann m’a dit qu’il soupçonnait mon ami Nail d’être ce « N » dont tout le monde parle et il m’a dit que si je comptais me mettre à sa recherche à travers la mine, je n’aimerais pas ce que j’y découvrirais.

Je suis donc parti à la recherche d’indice à l’abri des regards, accompagné d’Atlann. Sakaï est une petite île composée d’une petite plaine parsemée de lacs et d’une vaste forêt, plutôt vieille je suppose. Après avoir terrassés quelques monstres, nous avons trouvé des pages d’un journal tenu par un aventurier se nommant Dhyas. Plus nous avancèrent dans la forêt en direction de la mine, plus nous trouvions de pages de son journal mais aucune indication sur ce fameux « N ». Mais dans cette forêt il y’avait de grandes pierres avec des inscriptions draconiques, comme sur Emrub. Cinq pierres mystérieuses avec écrit une lettre sur chacune d’entre elles, un « E », un « B », un « U », un « M » et un « R ». Si on mettait les lettres dans le bon sens, ça voulait dire « EMRUB » c’est alors que j’ai su que le papi avait raison. Car personne à part moi, Atlann, Eythann et Nail ne connaissait l’existence d’Emrub sur le Monde des Douze. J’avais donc l’assurance que Nail était l’être extraordinaire dont tout le monde parle.

Atlann sachant pas lire vu que c’est un Iop, m’indiqua qu’il avait trouvé l’entrée de la mine un peu plus loin à travers la forêt, nous nous sommes donc attelé à y aller le plus vite possible. Arrivé devant la mine, il n’y avait personne, l’endroit semblait vide, nous sommes donc entré dedans sans faire un bruit. Au fur et à mesure que nous avancions dans la mine, nous entendions des soufflements, des murmures venant des profondeurs, nous sommes tombés sur d’autres pages du journal de Dyhas dont les dernières nous foutaient de plus en plus la trouille. Grace à la lueur des torches toujours allumées nous pouvions lire les mots « Danger » et « Monstre » inscrits sur les murs. Plus on avançait, plus les bruits devenait forts. Puis nous sommes tombés sur deux nouvelles pages où il y’avait marqué : « Mais qu'est-ce qu'il m'a pris ?! Pourquoi je suis allé voir ?! Il s'est tourné vers moi ! J'en suis sûr ! Il m'a vu !!! Il faut que je décampe d'ici au plus vite ! Il faut que je parte tout de suite ! » Et : « Je ne peux plus fuir ! Je ne peux plus fuir !! C'est trop tard ! Il approche ! Il n'y a aucun espoir... je n'aurais pas dû... mines ! Je me nomme Dyhas... ...aventurier... je ne suis pas sûr... vivant ! ... plus le temps d’écrire... vous lisez ces phrases, partez vite ! Partez Fuyez cette île ! Ne vous approchez pas... surtout ne cherchez pas à le rencontrer ! Il n'est pas ... » mais cette dernière finissait en lambeau. Atlann, bien plus courageux que moi m’a dit qu’il fallait découvrir si mon ami était réellement ici, je l’ai donc suivi la peur au ventre. Après avoir suivis les rails permettant sans doute d’acheminer le charbon à l’extérieur de la mine, nous sommes arrivé devant une porte, une petite porte laissant s’échappé une grande quantité de Wakfu, nous sommes entré et sommes arrivé dans une grande salle avec 4 grands plots lâchant une sorte de magie comme si c’était du Wakfu sous forme liquide. Mais ce n’était pas le plus important car au fond je vis Nail… de dos… tremblant, silencieux… mais… il nous avait vus. Il s’est retourné lentement, nous à épier, le regard vide, comme si il ne se souvenait pas de moi. Atlann a dégainé sa pelle se sentant en danger. Nail avait l’air froid, il semblait avoir découvert le moyen d’utiliser la glace en plus du Wakfu, il s’est avancé vers nous en disant : « Je dois me venger de Balthazar et prévenir les autres… » Puis il s’est jeter sur moi. Le combat fit rage, Atlann était un très bon guerrier, mais à nous deux on ne pouvait rien faire face à tant de haine, Nail avait le dessus et il était bien plus fort que dans mes souvenirs. Eythann m’avait parlé d’expériences qu’avait réalisé le Comte sur lui et j’en avais la preuve, il était plus rapide, plus fort, plus sournois. Après quelques minutes de combat acharné, Atlann était à terre à bout de force, j’essayais de lutter tant bien que mal face à mon ancien ami mais je ne pouvais pas tenir plus longtemps, je lui ai dit d’arrêter, que le conseil m’avait demandé de le suivre et que j’avais sauté en même temps que lui. Puis il s’est arrêter de combattre, comme si il avait compris qui j’étais, il m’a regardé fixement, je lui ai dit : « C’est moi, c’est Tirann, tu ne te souviens pas de moi ? On combattait ensemble ! Tu ne peux pas avoir oublier ça... » L'air ahuri, il baissa la tête et m’as dit : « Je dois me venger de Balthazar et prévenir les autres… J’ai trouvé ma réponse… » Puis il invoqua un gigantesque portail noir avec des symboles bleu un peu comme sur les fresques eliatrope à l’aide d’une mystérieuse pépite, a sauté dedans et depuis ce jour, je ne l’ai plus revu. Il s’était volatilisé comme si il n’avait jamais était là, plus aucune trace de mon ancien frère d’armes.

Suite à cet évènement, dans le secret le plus total j’ai passé plus de 4 années de ma vie à chercher à retrouver les liens avec mes frères Eliatropes qui me manquaient plus que tous sur le monde des Douze. J’ai cherché à savoir comment Nail avait réussi à repartir, quelle était sa destination et pourquoi avait-il l'air étonné de ma présence. Avec Atlann, nous avons examiné chaque recoin de chaque ville, de chaque continent à la recherche d’indice qu’aurait pu laisser mon peuple derrière lui. Mais les recherches n’aboutissaient à rien malgré tous les efforts d’Eythann et d’Atlann nous étions dans une impasse, aucune justification pour décrire ce qu’il s’était passé mis à part l’énergie que pouvait contenir la pépite que Nail à utiliser.

Puis arriva Descendre 644, le 9 Descendre 644 pendant l’hiver, l’eliotrope arriva sur les terres du monde des Douze, apparemment envoyé depuis le futur, cette classe me ressemblait comme deux gouttes d’eau. C’est alors que Atlann et Eythann m’ont dit : « C’est bon Tirann, le monde est prêt à accueillir cette nouvelle classe, tu peux maintenant sortir de l’ombre en te fondant dans la masse… » Et à partir de ce jour-là je n’avais plus besoin de me cacher, les eliotropes semblaient avoir une part d’eux-mêmes bien plus sombre que les eliatropes que je connaissais sur Emrub mais ils avaient la même magie que moi et me permettais d’être une couverture pour vivre enfin normalement. Le fait d'être libre m'as permis de m'ouvrir sur de nouveaux horizons, de rencontrer de nouvelles personnes mais je devrais toujours garder un lourd secret. En effet, je suis l’eliatrope parmi les eliotropes, mais ça, personne ne le savais jusqu’à aujourd’hui…

Mais je ressens une présence venant d'arriver sur le Monde des Douzes.

Une présence... familière.


Dernière édition par Tirann le Ven 8 Jan 2016 - 20:16, édité 4 fois

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Tirann
Champion des portails - Frère Majestueux
Champion des portails - Frère Majestueux

Messages : 1342
Date d'inscription : 12/01/2014
Age : 21
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire de Tirann (RP)

Message par Oxmoss le Dim 3 Jan 2016 - 12:48

I'm so sorry, but it's trop long frère

_________________
Momie le gay

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Oxmoss
Exterminateur d'épouvantail - Frère Symbolique
Exterminateur d'épouvantail - Frère Symbolique

Messages : 1269
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 22
Localisation : Dans une confrérie

Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/OxSlyAnn

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire de Tirann (RP)

Message par Tirann le Dim 3 Jan 2016 - 12:53

Wata !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Tirann
Champion des portails - Frère Majestueux
Champion des portails - Frère Majestueux

Messages : 1342
Date d'inscription : 12/01/2014
Age : 21
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire de Tirann (RP)

Message par Leyka le Dim 3 Jan 2016 - 13:38

Ox tu m'as tué x'D VOILA JE PLEUR DE RIRE !!!!
avatar
Leyka
Gardien du Panthéon - Frère d'Ametysthe
Gardien du Panthéon - Frère d'Ametysthe

Messages : 510
Date d'inscription : 12/01/2014
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire de Tirann (RP)

Message par Momieofdeath le Dim 3 Jan 2016 - 14:51

depuis ce matin j'ai lu un paragraphe sont truc va me prendre le mois pour arriver à le lire study
avatar
Momieofdeath
Assassin de l'Aube - Frère Obscur
Assassin de l'Aube - Frère Obscur

Messages : 2477
Date d'inscription : 12/01/2014
Age : 24
Localisation : pénètre profondément sirgah sur plusieurs orifices

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire de Tirann (RP)

Message par Tenis ravageur de miss le Lun 4 Jan 2016 - 17:32

Comment il se la pète ... tout ça parce que personne va sur ta page perso mouhahah
avatar
Tenis ravageur de miss
Défonceur de portes ouvertes - Frère Badasse
Défonceur de portes ouvertes - Frère Badasse

Messages : 646
Date d'inscription : 24/02/2014
Age : 23
Localisation : Dans la fesse à Limo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire de Tirann (RP)

Message par Tirann le Lun 4 Jan 2016 - 17:51

plein de gens me disent qu'ils ont lu ma page perso !!!! Very Happy

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Tirann
Champion des portails - Frère Majestueux
Champion des portails - Frère Majestueux

Messages : 1342
Date d'inscription : 12/01/2014
Age : 21
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire de Tirann (RP)

Message par Julieth le Lun 4 Jan 2016 - 18:01

Tu veux que je te corrige tes fautes xd ? que tu te tapes pas l affiche sur le site officiel au moins xd
avatar
Julieth
Force de la nature - Frère d'Or
Force de la nature - Frère d'Or

Messages : 230
Date d'inscription : 11/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire de Tirann (RP)

Message par Julieth le Lun 4 Jan 2016 - 20:40

Suite à la vengeance d’Orgonax envers le peuple Eliatrope à cause du traitre, Qilby, un grand nombre d’enfants d’eliatrope fut envoyé dans un monde reculé de toute civilisation. Balthazar, frère draconique de Glip, le premier né formateur, eut la responsabilité de conduire ses enfants dans un monde appelé : Emrub. Cet endroit était comparable à Incarnam dû aux nombreuses îles qui composèrent ce monde. Il y’avait également la présence d’un brouillard épais et impénétrable, enchantement du dragon qui avait pour seul but de protéger l’avenir du peuple Eliatrope, empêchant n’importe quel être vivant de découvrir l’existence de ces îles flottantes. Le temps n’avait aucune influence sur ce monde ce qui avait pour effet de ralentir le vieillissement des enfants.

Et c’est sur ces terres que l’histoire de Tirann commença.

Réveillé en même temps que Cyd, responsable de la construction des bâtiments et toutes autres formes d’architecture en mémoire au peuple Eliatrope. Je fus l’un des premiers à avoir mis les pieds sur Emrub en tant que nouveau représentant de la classe. Nous étions très peu à s'être déjà réveillé et par conséquent, nous avons eu la responsabilité de construire le nouveau monde en attendant que le reste des enfants se réveille. Cyd est donc devenu un bricoleur construisant tout et n’importe quoi. Boa, l’un des plus anciens Eliatropes, trouva les ouvrages laissés par la déesse, sur les techniques ancestrales de combat : le Wakfung. Il travailla dessus durant des mois jusqu’à atteindre la perfection de son art, puis il initia les jeunes à se battre selon les écrits de la déesse pour qu’ils puissent se protéger des dangers de ce monde. Barron, était chargé de récolter toutes les connaissances Eliatropes et les écrire dans des livres, créant ainsi une grande bibliothèque, il se demandait également comment utiliser au mieux le Wakfu, la source de notre pouvoir. D’autres avaient des occupations moins importantes tels que Violette, Kouett, Blinie, Fraise, Zora, Eliane, Lock, Lou, Sam, Leon et bien sûr Nail. Tous ces enfants représentaient l’espoir de survie du peuple Eliatrope, ce pourquoi Balthazar s’est engagé à faire auprès de son peuple durant l’attaque vengeresse d’Orgonax, à qui Quilby avait volé le cœur pour en créer un puissant catalyseur de Wakfu : « l’Eliacube ».

J’ai donc grandi auprès de cette petite communauté d’Eliatrope, j’avais pour responsabilité de nettoyer les zones dangereuses avec l’aide de Kouett, Nail, Lou, Lock et de notre mentor, Boa. Les autres nous voyaient comme des gardiens mais nous, bien au contraire, on se battait seulement pour le plaisir de devenir plus fort, installant ainsi une rivalité entre Nail, Lock et moi-même. Kouett était une jeune Eliatrope bien plus sage que nous, elle ne cherchait pas à se perfectionner mais remplissait son devoir de gardien, Lou…Euh… Il était plutôt étrange, je ne me souviens plus du son de sa voix car il ne parlait jamais, mais il vivait en communion avec la nature, loin de nous et à l’état sauvage mais cette vie avait l’air de lui convenir. Mais ce n’est pas pour ça que je ne m’entendais pas avec eux, bien au contraire, vu le nombre de fois où nous nous sommes retrouvé dans de beaux draps, on s’en est pourtant toujours sorti !

Bref passons, j’avais un autre grand pote mis à part mes frères baroudeurs, c’était Samÿ, né un peu avant moi, c’était notre alchimiste, une graine de génie, il s’amusait à tester ses potions sur moi, et pour lui faire plaisir, je jouais le jeu à chaque fois… Mais il n’y a jamais eu de gros soucis, Sam savait ce qu’il faisait... ou pas... Mais par précaution nous avions décidé de construire son laboratoire sur une île flottante un peu à l'écart, question de sécurité bien sur... C’était un Eliatrope roux, un peu gros et vachement cool, toujours prêt à aider avec ses breuvages en cas de maladie. Il était assez solitaire dans son travail mais adorait avoir de la visite pour sortir de nouvelles vannes ou raconter ses expériences alchimiques. On s'entendait à merveille lui et moi.

On vivait donc en harmonie, chacun faisait ce qu’il lui plaisait de faire, dans les limites que Balthazar nous autorisait de faire, et on avançait tous ensemble vers de meilleurs jours pour notre peuple. Mais un mal-être commençait à se faire ressentir chez Nail, en effet malgré que ce soit un très bon combattant voulant atteindre le niveau de Boa, il était du genre discret, se confiant très peu et quand il avait quelque chose à dire, il allait voir Lune, une Eliatrope d’une sagesse incomparable, peut-être aussi sage que Balthazar, c’était la plus vieille Eliatrope du Conseil des enfants, mené par Cyd. Elle n’était pas du genre à beaucoup parler, un peu philosophique elle nous aidait à surmonter nos problèmes avec beaucoup de tendresse et de réflexion, telle une mère. Un côté que Nail admirait chez elle. Elle nous avait dit qu’un sentiment de rébellion envers Balthazar grandissait chez Nail, il commençait à devenir fou de rage quand on parlait du dragon en disant : « Il nous ment ! » ou encore « Nous sommes prisonnier de ce Dragon ! Tout cela n’est qu’utopie ! ». Mais aucun d’entre nous ne le croyait, moi de même, pourtant Nail était mon frère d'armes ce qui devrait encore plus favoriser la confiance au sein de notre petit groupe de combat. Mais il était de plus en plus impitoyable envers nos ennemis pendant nos expéditions dans les zones à risques. Lock lui disait de se calmer mais il l’ignorait. Nail devenait de plus en plus arrogant envers notre peuple, il s’isolait du reste du groupe. J’essayais de lui parler quand j’en avais l’occasion mais en vain. Il ne voulait plus voir personne mis à part Lune. On a tous essayé de lui parler, de chercher à comprendre ce qui ne tournait pas rond chez lui. On se relayait entre nous pour voir si il y'avait un changement de comportement de sa part d'une personne à une autre. Lune n'arrivait pas à lui faire dire un mot, Boa non plus, Lock en avait marre. Mais un soir, j'accompagnais Lune pour apporter un peu de nourriture à Nail mais ce dernier n'était pas dans sa cabane où il avait l'habitude de se recueillir pour être seul. Nous avons donc commencer à le chercher un peu partout autour puis Lune le trouva au bord du vide, j'accourus pour la rejoindre. Il avait vu notre présence, il prit une grande respiration, ferma les yeux et nous a dit : « J’vous l'prouverai, j’vous l'prouverai à tous ! » il se rapprocha de nous, j'avais préparé mes portails au cas où il s'en prenne à Lune mais il prit le repas des mains de cette dernière et repartit dans sa cabane sans dire un mot. Nous n'avons pas cherché à discuter plus longuement avec lui, son regard avait changé et nous sommes donc partis en parler à Cyd et au Conseil. Le conseil était un regroupement où les eliatropes devaient prendre des décisions, Cyd en était le responsable. De nombreux débats autour de Nail ont alors vu le jour. Après de longues minutes le verdict était tombé. Vu que je connaissais bien Nail pour avoir combattu à ses côtés, le conseil m'a donné la responsabilité de le surveiller pour voir si son état s’améliorerait au fil du temps ou non.

Trois semaines se sont écoulées et je n’ai toujours pas constaté le moindre changement chez Nail mis à part le fait qu’il regarde de plus en plus le brouillard qui nous entoure et jette un œil fréquemment sur le bord des îles flottantes d’Emrub comme si il avait envie de sauter dans le vide. En effet, Balthazar nous a donné pour consigne de ne jamais sauter dans le brouillard car son enchantement était prévu pour nous faire ressortir à un autre endroit. Une manière de dire qu’on resterait prisonnier du brouillard si l’idée de sauter nous venait à l’esprit. Chaque soir je faisais donc mon rapport au conseil et je leur disais que Nail m’inquiétait de plus en plus car il était susceptible de basculer à tous moment pour trouver des réponses à ses questions. Suite à un long entretien entre les membres du conseil, ces derniers m’ont demandé de veiller sur lui quoi qu’il arrive. J’ai baissé la tête et je suis parti du bâtiment en regardant désespérément mes amis en me disant que ce serait peut-être la dernière fois que je les verrais, car au fond de moi je savais que Nail allait trouver un moyen de sorti d’Emrub pour trouver la vérité et qu’il me faudrait donc le suivre. Le lendemain alors que je surveillais mon ami, nous étions sur l’ancienne île surnommée la vieille Emrub. Je le regardais examiner le vide. Boa m’avait appris à me concentrer pour entendre les pensées des autres Eliatropes. Seul Boa, Kouett, Lock, Lou, Nail et moi avions la volonté et les capacités nécessaires pour acquérir ce pouvoir. Sachant que Nail m’avait grillé grâce à ma discrétion légendaire… il était au courant que je devais le surveiller, il se rapprocha du bord et s’est dit intérieurement : « J’leur prouverai, j’leur prouverai à tous ! » j’ai de suite compris ce qu’il allait faire, il regarda le vide pendant quelques secondes, il semblait avoir vu quelque chose à travers le brouillard, il fronça les sourcils et il sauta… J’ai donc couru vers lui pour tenter de le rattraper mais c’était trop tard, je ne le voyais déjà plus. Le conseil m’avait demandé de le suivre quoi qu’il arrive, j’ai donc fais le vide dans ma tête et dans mon esprit, je me suis rapproché du bord et je me suis laissé tomber dans le brouillard. Pendant la chute je me disais que je n’avais pas eu le temps de dire au-revoir à tout le monde, Lock, Samÿ, Kouett, Boa… puis des failles se sont créées tout autour de moi, je ne savais pas ce qu’il se passait, j'étais ébloui par toute cette lumière, je me touchais les membres pour savoir si c’était bien réel puis un énorme syphon blanc et bleu ciel se pointait devant moi, semblable à un portail Eliatrope. Il était en train de se refermer et beaucoup de choses se sont passées dans ma tête. Je n’ai pas eu le temps de réfléchir que j’avais déjà franchi la brèche. J’avais comme le sentiment que tout recommençait, comme si le temps était en train de remonter, des fragments d’images m’apparaissaient et je me posais des questions : « Que se passe t-il ? » ; « Où suis-je ? » ; « Nail avait-t-il raison ? » ; « Suis-je dans un monde parallèle ? » ; « Est-ce qu'il y'aura des Blinie-Keboub ? » Puis j’eu la sensation d’être attiré vers quelque chose, des couleurs firent leur apparition et je me rendis compte que j’étais en pleine chute vers une terre bien plus étendue qu’Emrub. Je descendais à une vitesse phénoménale, j’allais mourir si je ne faisais rien. En bas, je voyais une île blanche, énorme, en forme de poisson qui flottait sur beaucoup d’eau, j’ai placé quelques portails pour tenter de me rattraper mais c’est aller trop vite pour que mon atterrissage se fasse dans de bonnes conditions, Boa ne nous avait pas formé à ce genre d’épreuve. Je me souviens avoir lourdement chuté dans des branches d’arbres d’une forêt enneigée et depuis plus aucun souvenir, quelques fragments par ci par là, je me souviens entre autre de m’être fait tirer dans la neige qui recouvrait le sol, par un homme vêtu d’un haut bleu clair avec une croix bleu foncée sur le torse, d’un bonnet avec des symboles bizarre dessus, et de monstres de la forme de champignons de couleurs froides. Et après plus rien, j’entendais des bruits de bagarre comme si on était en train de taper sur des légumes à coup de pelles.

Je me suis donc réveillé dans un lit, mon bras était recouvert d’un truc dur que je n’avais jamais vu, ma jambe accrochée par une sorte de gaine au niveau du talon et une chevillère autour de ma cheville. Incapable de bouger, j’ai demandé si y’avait quelqu’un puis une silhouette apparue. J’avais l’impression de voir Lock avec ses rastas mais cette personne avait l’air plus grande et un peu plus costaud, puis arrivant à la lumière je vis un jeune homme avec des yeux tout blancs, un air bête et vêtu d’un haut bleu clair avec une croix bleu foncée cachée dessous un épais manteau de fourrure. Il me regarda, je le regardais, j'ai compris qu'il me regardait, il a compris que j’avais compris qu’il me regardait, puis il rigola subitement, on aurait dit qu’il se forcait à rire car je ne comprenais pas ce qu’il se passait et je ne voyais pas la source de ce rire… Puis quand le calme revint je lui ai demandé : « Où suis-je ? Pourquoi j’ai tous ces trucs qui m’empêchent de bouger ? Et qui êtes-vous au juste ? » L’air amical, il répondit à toutes mes questions les unes après les autres. Il m’a dit qu’il m’avait vu tomber du ciel pendant qu’il était en train de taper sur des Mystifiés, il m’a vu créer des portails, passer dans un et ressortir depuis un autre, il avait jamais vu ça, si ce n’est aux zaaps, puis je me suis cogné contre un arbre et je suis tombé dans des branchages. Des monstres ont entendu le bruit des craquements de branches et se sont rués sur moi mais il les a terrassé d’où les bruits assourdissants de baston que j’avais entendu pendant que j’étais dans les vapes. Puis il m’annonça qu’il s’appelait Atlann et qu’on était en sécurité ici, loin des monstres. En effet, il m’a dit qu’on se trouvait au village enseveli dans sa maison, c’est une petite communauté d’individus qui vit loin de la grande Bourgade de Frigost et qui a du mal à être ravitaillée en vivres pour faire face aux dangers des Givrefoux. Mais je ne comprenais absolument pas de quoi il me parlait, moi qui venait d’un monde complètement différent du sien, je ne comprenais pas tous les mots qu’il me disait. Je voyais bien que cet Atlann n’était pas un Eliatrope, il n’avait pas de bonnet comme le mien et mes portails lui semblaient être une magie inconnue. Je lui ai donc demandé de quel peuple il était issu il m’a répondu : « Je suis un disciple de Iop ! » et j’ai compris que j’étais très loin de mon chez moi.

Je lui ai donc raconté toute mon histoire, mes origines, mes croyances d’Eliatrope, mes dons et pouvoirs, il s’est concentré et m’a entièrement écouté, même si il avait toujours l’air un peu bête. Puis il s’est levé de la chaise sur laquelle il s’était assis pour m’écouter et m’a répondu : « Je ne sais pas d’où tu sors toi mais si ce que tu me dis est vrai, repose toi bien car il y’a beaucoup de choses qu’il va falloir que tu apprennes et que tu assimiles. Parce qu’ici ce n’est pas Emrub. Bienvenue sur le Monde des Douze ! » Puis avec un air plutôt apeuré et complètement déboussolé, me demandant ce que j’allais devenir, je me suis ré-endormi péniblement dans l’attente de récupérer totalement mes pleins pouvoir et ma mobilité.

Des jours, des semaines, des mois passèrent, Atlann m’aidait à découvrir le monde dans lequel j’étais tombé. Tout en gardant mon identité secrète car il disait qu’avec tous ce qu’il se passait en ce moment, il valait mieux que je reste dans l’ombre. Il m’a appris tous ce que je devais savoir sur ce monde, les êtres le composant, l’histoire de cet univers, les spécificités de chaques régions, les conflits, il me parlait d’Amakna, un autre continent où il était impossible d’aller, il me faisait voir des cartes pour me géo localiser dans un environnement qui m’était jusque-là complétement inconnu. Il aimait beaucoup s’exercer contre moi pour me tester et se tester contre un adversaire qu’il n’avait encore jamais combattu.

Mais un bruit courait, en effet, un être extraordinaire se trouvait sur une petite île non-loin de Frigost nommée Sakaï. Je savais que Nail devait aussi se trouver sur ce monde il fallait que je le retrouve. Nous nous sommes donc rendu sur cette île où nous avons fait la connaissance des Amaknéens, en effet, la route entre Frigost et Amakna était impossible à cette époque dû aux problèmes de glaciation des eaux et à l’agitation de la mer. Sur cette île j’ai donc rencontré un historien, Eythann Eutecto, il était aussi Gemmonancien Kamatologue mais je n’ai jamais su ce que ça voulait dire. Ce Bontarien, passionné d’histoire et chercheur en tous genres me trouvait plus qu’intéressant et a dis à Atlann qu’il avait bien fait de me garder dans l’anonymat car j’étais un être encore inconnu dans ce monde. J’ai donc raconté l’intégralité de mon histoire à Eythann. Emerveillés par mes dires, il m’a dit qu’il se pencherait de suite sur mon cas quand il aura trouvé les mystères de l’île de Sakaï et qu’en attendant je me devais de rester dans l’ombre pour ne pas avoir de problème et d’impact sur le Monde des Douze.

Puis mon histoire lui a éclairci les idées sur le soi disant « être extraordinaire » en effet, nous étions deux à avoir sauté dans le vide et il a de suite fait le rapprochement avec Nail, mon frère d'armes. Il était persuadé que c’était de lui qu’il s’agissait. Il m’a donc dévoilé ses recherches confidentielles sur cette île et cet être extraordinaire dont tout le monde parle.

Il m’a dit qu’il était tombé près de la Tour de la Clepsydre, un endroit reculé sur Frigost, infranchissable depuis la période Glacière causée par l’invention du Comte Harebourg, la « Clepsydre ». Un jeune homme ayant le pouvoir de contrôler le Wakfu et créer des portails semblables à des zaaps, serait tombé là-bas à peu près à la même époque où je suis tombé dans la forêt enneigée c’est-à-dire vers Javian 640. Le Comte aurait fait des expériences sur lui le rendant plus fort et plus résistant au froid, une véritable machine à tuer. Mais pour des raisons inconnues ou parce que Harebourg ne pouvait rien tirer de lui, son « cobaye » fût envoyé sur Sakaï. Il se faisait appeler « N » par les aventuriers. Eythann m’a dit qu’il soupçonnait mon ami Nail d’être ce « N » dont tout le monde parle et il m’a dit que si je comptais me mettre à sa recherche à travers la mine, je n’aimerai pas ce que j’y découvrirai.

Je suis donc parti à la recherche d’indices à l’abri des regards, accompagné d’Atlann. Sakaï est une petite île composée d’une petite plaine parsemée de lacs et d’une vaste forêt, plutôt vieille je suppose. Après avoir terrassé quelques monstres, nous avons trouvé des pages d’un journal tenu par un aventurier se nommant Dhyas. Plus nous avancions dans la forêt en direction de la mine, plus nous trouvions de pages de son journal mais aucune indication sur ce fameux « N ». Mais dans cette forêt il y’avait de grandes pierres avec des inscriptions draconiques, comme sur Emrub. Cinq pierres mystérieuses avec écrit une lettre sur chacune d’entre elles, un « E », un « B », un « U », un « M » et un « R ». Si on mettait les lettres dans le bon sens, ça voulait dire « EMRUB » c’est alors que j’ai su que le papi avait raison. Car personne à part moi, Atlann, Eythann et Nail ne connaissait l’existence d’Emrub sur le Monde des Douze. J’avais donc l’assurance que Nail était l’être extraordinaire dont tout le monde parle.

Atlann, sachant pas lire vu que c’est un Iop, m’indiqua qu’il avait trouvé l’entrée de la mine un peu plus loin à travers la forêt, nous nous sommes donc attelés à y aller le plus vite possible. Arrivés devant la mine, il n’y avait personne, l’endroit semblait vide, nous sommes donc entrés dedans sans faire un bruit. Au fur et à mesure que nous avancions dans la mine, nous entendions des soufflements, des murmures venant des profondeurs, nous sommes tombés sur d’autres pages du journal de Dyhas dont les dernières nous foutaient de plus en plus la trouille. Grâce à la lueur des torches toujours allumées nous pouvions lire les mots « Danger » et « Monstre » inscrits sur les murs. Plus on avançait, plus les bruits devenaient forts. Puis nous sommes tombés sur deux nouvelles pages où il y’avait marqué : « Mais qu'est-ce qu'il m'a pris ?! Pourquoi je suis allé voir ?! Il s'est tourné vers moi ! J'en suis sûr ! Il m'a vu !!! Il faut que je décampe d'ici au plus vite ! Il faut que je parte tout de suite ! » Et : « Je ne peux plus fuir ! Je ne peux plus fuir !! C'est trop tard ! Il approche ! Il n'y a aucun espoir... je n'aurais pas dû... mines ! Je me nomme Dyhas... ...aventurier... je ne suis pas sûr... vivant ! ... plus le temps d’écrire... vous lisez ces phrases, partez vite ! Partez Fuyez cette île ! Ne vous approchez pas... surtout ne cherchez pas à le rencontrer ! Il n'est pas ... » mais cette dernière finissait en lambeau. Atlann, bien plus courageux que moi m’a dit qu’il fallait découvrir si mon ami était réellement ici, je l’ai donc suivi la peur au ventre. Après avoir suivis les rails permettant sans doute d’acheminer le charbon à l’extérieur de la mine, nous sommes arrivés devant une porte, une petite porte laissant s’échapper une grande quantité de Wakfu, nous sommes entrés et sommes arrivés dans une grande salle avec 4 grands plots lâchant une sorte de magie comme si c’était du Wakfu sous forme liquide. Mais ce n’était pas le plus important car au fond je vis Nail… de dos… tremblant, silencieux… mais… il nous avait vus. Il s’est retourné lentement, nous a épié, le regard vide, comme si il ne se souvenait pas de moi. Atlann a dégainé sa pelle se sentant en danger. Nail avait l’air froid, il semblait avoir découvert le moyen d’utiliser la glace en plus du Wakfu, il s’est avancé vers nous en disant : « Je dois me venger de Balthazar et prévenir les autres… » Puis il s’est jeté sur moi. Le combat fit rage, Atlann était un très bon guerrier, mais à nous deux on ne pouvait rien faire face à tant de haine, Nail avait le dessus et il était bien plus fort que dans mes souvenirs. Eythann m’avait parlé d’expériences qu’avait réalisé le Comte sur lui et j’en avais la preuve, il était plus rapide, plus fort, plus sournois. Après quelques minutes de combat acharné, Atlann était à terre à bout de force, j’essayais de lutter tant bien que mal face à mon ancien ami mais je ne pouvais pas tenir plus longtemps, je lui ai dit d’arrêter, que le conseil m’avait demandé de le suivre et que j’avais sauté en même temps que lui. Puis il s’est arrêté de combattre, comme si il avait compris qui j’étais, il m’a regardé fixement, je lui ai dit : « C’est moi, c’est Tirann, tu ne te souviens pas de moi ? On combattait ensemble ! Tu ne peux pas avoir oublier ça... » L'air ahuri, il baissa la tête et m’a dit : « Je dois me venger de Balthazar et prévenir les autres… J’ai trouvé ma réponse… » Puis il invoqua un gigantesque portail noir avec des symboles bleus un peu comme sur les fresques eliatropes à l’aide d’une mystérieuse pépite, a sauté dedans et depuis ce jour, je ne l’ai plus revu. Il s’était volatilisé comme si il n’avait jamais été là, plus aucune trace de mon ancien frère d’armes.

Suite à cet évènement, dans le secret le plus total j’ai passé plus de 4 années de ma vie à chercher à retrouver les liens avec mes frères Eliatropes qui me manquaient plus que tout sur le monde des Douze. J’ai cherché à savoir comment Nail avait réussi à repartir, quelle était sa destination et pourquoi avait-il l'air étonné de ma présence. Avec Atlann, nous avons examiné chaque recoin de chaque ville, de chaque continent à la recherche d’indice qu’aurait pu laisser mon peuple derrière lui. Mais les recherches n’aboutissaient à rien malgré tous les efforts d’Eythann et d’Atlann nous étions dans une impasse, aucune justification pour décrire ce qu’il s’était passé mis à part l’énergie que pouvait contenir la pépite que Nail à utiliser.

Puis arriva Descendre 644, le 9 Descendre 644 pendant l’hiver, l’eliotrope arriva sur les terres du monde des Douze, apparemment envoyé depuis le futur, cette classe me ressemblait comme deux gouttes d’eau. C’est alors que Atlann et Eythann m’ont dit : « C’est bon Tirann, le monde est prêt à accueillir cette nouvelle classe, tu peux maintenant sortir de l’ombre en te fondant dans la masse… » Et à partir de ce jour-là je n’avais plus besoin de me cacher, les eliotropes semblaient avoir une part d’eux-mêmes bien plus sombre que les eliatropes que je connaissais sur Emrub mais ils avaient la même magie que moi et me permettaient d’avoir une couverture pour vivre enfin normalement. Le fait d'être libre m'as permis de m'ouvrir sur de nouveaux horizons, de rencontrer de nouvelles personnes mais je devrai toujours garder un lourd secret. En effet, je suis l’eliatrope parmi les eliotropes, mais ça, personne ne le savait jusqu’à aujourd’hui…

Mais je ressens une présence venant d'arriver sur le Monde des Douzes.

Une présence... familière.


Dernière édition par Sylence le Lun 4 Jan 2016 - 21:15, édité 1 fois
avatar
Julieth
Force de la nature - Frère d'Or
Force de la nature - Frère d'Or

Messages : 230
Date d'inscription : 11/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire de Tirann (RP)

Message par Julieth le Lun 4 Jan 2016 - 20:41

Bon ça sera déjà pas mal. J'ai dû encore en oublier
avatar
Julieth
Force de la nature - Frère d'Or
Force de la nature - Frère d'Or

Messages : 230
Date d'inscription : 11/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire de Tirann (RP)

Message par Oxmoss le Lun 4 Jan 2016 - 21:10

Askip tu te fais chier dans ta vie Marc :')

_________________
Momie le gay

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Oxmoss
Exterminateur d'épouvantail - Frère Symbolique
Exterminateur d'épouvantail - Frère Symbolique

Messages : 1269
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 22
Localisation : Dans une confrérie

Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/OxSlyAnn

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire de Tirann (RP)

Message par Julieth le Lun 4 Jan 2016 - 21:13

Ahah je veux protéger les yeux des gens qui passent sur sa page perso xd
avatar
Julieth
Force de la nature - Frère d'Or
Force de la nature - Frère d'Or

Messages : 230
Date d'inscription : 11/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire de Tirann (RP)

Message par Elysion le Jeu 7 Jan 2016 - 12:26

Moi j'attends la sortie du film Very Happy
avatar
Elysion
Frère d'armes renommé - Frère d'Acier
Frère d'armes renommé - Frère d'Acier

Messages : 93
Date d'inscription : 13/01/2014
Localisation : République tchèque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire de Tirann (RP)

Message par Oxmoss le Jeu 7 Jan 2016 - 19:54

Si tu veux je peux te spoiler la fin du film, il se fait biffler par Momie et il meurt, c'est tout pour moi, aurevoir.

_________________
Momie le gay

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Oxmoss
Exterminateur d'épouvantail - Frère Symbolique
Exterminateur d'épouvantail - Frère Symbolique

Messages : 1269
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 22
Localisation : Dans une confrérie

Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/OxSlyAnn

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire de Tirann (RP)

Message par Avok-Rise le Ven 8 Jan 2016 - 9:54

Wesh vous êtes sérieux avec vos romans là j'ai lu la dernière phrase moi mdr et marc il corrige tout ca askip en Master tu fous rien mdr
avatar
Avok-Rise
Assassin aux poings ardents - Frère Incandescent
Assassin aux poings ardents - Frère Incandescent

Messages : 649
Date d'inscription : 07/06/2015
Age : 23
Localisation : Dans ton cul bitch !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire de Tirann (RP)

Message par Momieofdeath le Ven 8 Jan 2016 - 19:34

Oxmoss a écrit:Si tu veux je peux te spoiler la fin du film, il se fait biffler par Momie et il meurt, c'est tout pour moi, aurevoir.

merci pour ton intervention ox c'est bien ta gâcher toute la fin du film pffff...

moi perso je n'ai toujours pas attaquer le second paragraphe mdr
avatar
Momieofdeath
Assassin de l'Aube - Frère Obscur
Assassin de l'Aube - Frère Obscur

Messages : 2477
Date d'inscription : 12/01/2014
Age : 24
Localisation : pénètre profondément sirgah sur plusieurs orifices

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire de Tirann (RP)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum